#LancetGate : "Les Pieds nickelés font de la science" selon Didier Raoult

Didier Raoult contre-attaque suite à la publication de la revue scientifique The Lancet démontant le traitement du Covid-19 par l'hydroxychloroquine. Dans une vidéo postée hier, il dénonce une étude "sans aucune donnée pratique", un article fait à partir d'un ordinateur, des enjeux boursiers plus que médicaux et se positionne comme "l'élite", attaquée par des "seconds couteaux" jaloux. Ambiance.

Il persiste et signe Didier Raoult et contre-attaque suite à l'enquête publiée par la célèbre revue The Lancet, enquête démontant entièrement les bienfaits de l'hydroxychloroquine et discréditant ce traitement du Covid-19. Le titre de la vidéo publiée hier sur sa chaîne Youtube donne d'ailleurs le ton #LancetGate : "Les Pieds nickelés font de la science".

A la barre de son vaisseau IHU à Marseille, le professeur rebelle y pourfend l'étude du Lancet : "aucune donnée pratique", "les gens ne font plus de différence entre les données réelles et les données du data", "un article fait à partir d'un ordinateur sans avoir vu un seul malade", une "équipe de Pieds nickelés". Il vitupère aussi contre une espèce d'emballement dans lequel l'opinion se révèle plus importante que la réalité scientifique.

On admirera de nouveau au passage un don pour se mettre en scène et un autre pour se faire des amis dans l'intelligentsia médicale. Dans la vidéo, Didier Raoult se présente comme "une star des maladies infectieuses". "J'ai été le plus jeune président de l'Université de France, le plus jeune président des médecins, le plus jeune de tous les professeurs de la classe exceptionnelle, le professeur le plus ancien dans le grade le plus élevé de tout ce pays en médecine, j'ai tout eu dans ma vie. C'est moi, l'élite" affirme-t-il serein face à la caméra.

Et d'ajouter que "l'élite n'est pas contre moi". Pour lui, le combat d'aujourd'hui est celui des deuxièmes couteaux contre les premiers couteaux, ce qui suscite ces poussées de haine. Les "seconds couteaux" évidemment apprécieront cette vidéo "disruptive" sur la médecine française. Une vidéo à grand spectacle déjà vue plus de 430.000 fois en moins de 24 heures...

Étiquettes