Incubateur PACA-Est : flash sur les nouveaux entrants

Couvrant l'est de la Région, de Toulon à Nice, l'Incubateur PACA-Est accueille en ce début d'année quatre nouveaux entrants pleins de promesses : AltGency (blockchain finance), Aizca (e-commerce), Ynéom (piscine connectée) et Ynnov (rééducation). Découvrez-les.

Incubateur 4 logos

Quatre nouvelles start-up sont entrées sous l'aile de l'Incubateur PACA-Est. Réuni vers la fin décembre, le comité de sélection que préside Valérie Blanchot-Courtois a en effet validé l'arrivée de quatre projets innovants : AltGency (blockchain pour la digitalisation des titres financiers), Aizca (l'e-commerce de demain), Ynéom (piscine connectée automatiquement gérée) et Ynnov (images du dos en mouvement pour la rééducation).

Entrées en incubation en début d'année, ces quatre projets s'ajoutent à quatre autres projets entrés en incubation en début d'année 2019 : MydataModels (valorisation des Small Data), PayBack network (solution de paiement instantané), Viara (l'IA au service du recrutement) et InnoSkinTec (nouveaux actifs innovants contre le vieillissement de la peau).

Voici, plus dans le détail, les quatre derniers "entrants" de l'Incubateur PACA Est basé au Business Pôle mais opérant sur l'ensemble de l'est de la Région Sud, de Toulon à Nice.

AltGency : la blockchain pour une digitalisation des titres financiers

En s'appuyant sur les technologies blockchain, cette fintech a développé une plateforme digitale permettant aux établissements bancaires d’automatiser certaines tâches associées à la gestion administrative des prêts aux entreprises. Il s'agit d'une activité méconnue du grand public mais pourtant primordiale dans la maîtrise du risque opérationnel et le développement des relations commerciales. Faute d’outils informatiques dédiés, ces tâches s’effectuent aujourd’hui encore à l’aide de mails, de tableaux excel, voire de fax... Antique.

C’est pour combler ce retard dans la digitalisation que Sylvain Pagès et Olivier Pigeon, deux anciens banquiers, ont lancé AltGency, une solution construite autour des technologies blockchain. L’écriture de programmes informatiques intelligents ("smart contracts") permettra aux banques d’automatiser les tâches et de fiabiliser les données, facilitant ainsi les échanges entre les différentes parties prenantes.

Aizca : cap sur l'e-commerce de demain

Fondée par Clément Ziane, Aizca développe et vend des solutions intelligentes pour faciliter l’activité des boutiques et entreprises en ligne. En alliant les dernières recherches en termes d’IA et machine learning, une fine connaissance du marché ainsi que les bonnes pratiques de développement, elle propose deux services principaux. Le premier : un moteur de recommandation de produits pour l'e-commerce. Le second : une plateforme intelligente pour les campagnes de micro-influence scalables.

Ces solutions s’adressent aux propriétaires et développeurs de boutiques en ligne soucieux d’apporter une meilleure expérience à leurs clients et faire grandir leur entreprise.

Ynéom : la piscine connectée et gérée automatiquement

Faciliter l'entretien de votre piscine grâce aux nouvelles technologies et tout particulièrement la domotique : c'est la mission de Ynéom. Fondée par Yann Cottreau, la start-up est installée depuis juillet à Toulon dans la pépinière de TVT-Innovation. C'est là qu'elle développe YnBlue, son système de gestion automatisé et connecté des piscines individuelles.

Il se compose d'un boitier à connecter au panneau électrique de la piscine. Ce boitier prend tout en charge : analyse en temps réel de la qualité et température de l’eau; pilotage de la filtration ainsi que  dosage des produits de traitement (chlore, brome, oxygène) grâce à ses pompes doseuses embarquées. Pas besoin donc d'ajouter des systèmes de régulation de pH ou d'injection de produit de traitement en plus. Enfin grâce à la domotique, le système vous alerte en cas de besoin et vous permet de tout contrôler à distance via votre smartphone. Cerise sur le gâteau : il permet d'optimiser l’ensemble des paramètres du bassin de manière à économiser les quantités de produits injectés et à économiser l’énergie consommée par le système de filtration d’eau.

Ynnov : des images du dos en mouvement pour favoriser la rééducation

Victime lui-même d'un accident qui l'a obligé à "des kilomètres de rééducation du dos", Yves Stephan, chirurgien cardio-vasculaire s'est lancé dans le projet Ynnov : créer un appareil qui puisse analyser les mouvements du dos et aider à la rééducation. Ce n'est pas son premier parcours dans l'innovation, lui qui a travaillé avec le professeur Carpentier sur le cœur artificiel. Le concept ? Aujourd'hui, seules des images statiques du dos sont possibles. Or ce qui est important, c'est de savoir comment bouge le dos avec ses multiples vertèbres.

Avec un système de capteurs et d'algorithmes, Ynnov apporte une image 3D en mouvement pour les cervicales ou le dos complet. Cela permet de faire des bilans du dos mais aussi, autre rôle principal de l'appareil, d'améliorer le travail des kinésithérapeutes. Ils pourront notamment visualiser les effets des exercices de rééducation pour les adapter au mieux à chaque patient ou savoir, par un système d'alerte, si un des patients qu'il suit n'exécute pas correctement un exercice.